ABC immobilier
Publié le 18 Juillet 2018 à 12h18 - 761 clics

Un loueur individuel d’un bien immobilier doit-il faire appel à un expert-comptable ?

Vous êtes décidé à vous lancer dans l’investissement immobilier : meublé ou non meublé ? L’intervention de l’expert-comptable va dépendre du mode de location de votre bien.

La location meublée est une micro-entreprise

Dès qu’une activité génère des revenus tels que les bénéfices industriels et commerciaux (BIC) ou les bénéfices non commerciaux (BNC), elle est considérée comme faisant partie d’une activité professionnelle. C’est le cas de la location meublée. Elle donne lieu à des BIC, et elle est soumise au régime micro BIC. Par conséquent, l’intervention d’un expert-comptable est obligatoire, dans la tenue des comptes du loueur.

Le principal avantage de la location meublée, c’est la possibilité de réduire l’impôt sur le revenu du loueur. Il appartient alors à l’expert-comptable d’accompagner ce dernier dans le choix de son régime fiscal d’une part (ce qui va orienter vers la défiscalisation correspondante). Puis de calculer et d’optimiser les réductions d’impôts dont il a droit, d’autre part. L’expert-comptable calculera les dotations aux amortissements opérés sur l’immobilier et le mobilier. Il prend en charge les déclarations fiscales et administratives. Il conseillera également sur les opportunités d’améliorer le rendement du loueur, et de développer son activité sur le long terme.

Le loueur en meublé professionnel (LMP) et non professionnel (LMNP) sont tous deux dans l’obligation de faire appel aux prestations d’un expert-comptable. En savoir plus sur Cocerto.fr.

La location non meublée est une activité individuelle

En revanche, la location non meublée n’est pas considérée comme une activité professionnelle. Les revenus qu’elle génère sont des revenus fonciers classiques. Toutefois, si vous le souhaitez, vous pouvez bénéficier des conseils d’un expert-comptable dans le cadre de la gestion de plusieurs biens immobiliers par exemple. Rendements, risques, nouveaux plans de financement, dispositifs fiscaux à adopter afin de payer le moins d’impôts possibles. Par exemple la loi Pinel si votre bien est neuf, la loi Malraux si votre bien est classé patrimoine historique, le régime du déficit foncier pour les biens de seconde main à rénover.

Les publications similaires de "Immobilier"

  1. 26 Juil. 2018Le guide complet des solutions défiscalisantes à lire pendant vos vacances955 clics
  2. 16 Oct. 2017Des moyens pour vous retrouvez dans un petit coin de paradis1065 clics
  3. 10 Mai 2017Les 3 points clés de la SCPI Corum XL1866 clics
  4. 9 Mai 2017Location de bureaux: les différents types de bail de location possible1194 clics
  5. 29 Avril 2017Le rôle du gestionnaire de résidence pour senior1549 clics
  6. 28 Avril 2017Présentation du gestionnaire d’EHPAD depuis 20 ans : Les Matines1750 clics
  7. 31 Mars 2017Les résidences Fac Habitat1820 clics
  8. 30 Mars 2017Le principe du démembrement immobilier1339 clics
  9. 22 Fév. 2017Choisir un bien immobilier : acheter dans le neuf ou dans l'ancien ?1322 clics
  10. 6 Fév. 2017Investir au Pays basque1741 clics
  11. 10 Juin 2016Installation Home Cinéma chez soit suite à l'achat d'une maison1425 clics
  12. 30 Mai 2016Le serrurier sûr à Asnières-sur-Seine1394 clics
  13. 30 Avril 2016Surveiller a distance son apaprtement1399 clics
  14. 10 Janv. 2016Le LMNP : la loi défiscalisation : Les avantages1609 clics
  15. 26 Sept. 2015Le marché immobilier à Messanges1708 clics